Comment créer une micro-entreprise en 5 étapes ?

Comment créer une micro-entreprise en 5 étapes ?

La micro-entreprise est un régime simplifié avec moins de contraintes qu’une société classique. Elle permet à chacun de se lancer dans l’entreprenariat individuel. Le statut est apprécié pour celles qui souhaitent développer leur propre activité.

Je vais t’expliquer les différentes étapes pour devenir micro-entrepreneur (maman entrepreneuse) et te donner quelques conseils au bon développement de ton activité.

5 étapes pour devenir officiellement maman entrepreneuse

1. Déclarer le lancement de sa micro-entreprise

maman entrepreneuse micro entreprise maman freelance

La déclaration d’activité auprès de l’administration consiste à informer les institutions sociales et fiscales de votre projet. La déclaration d’activité d’une micro-entreprise est gratuite.  100% gratuite !

—– Si le site te demande de payer, enfuis-toi ! —–

Même si la déclaration d’activité est simplifiée, tu dois respecter les obligations liées à ton activité :

  • Identité
  • Adresse de correspondance
  • Type d’activité
  • Choix du régime social*
  • Choix du régime fiscal

* Si tu crée une micro-entreprise comme activité secondaire alors que tu es salariée, tu reste au régime général de la sécurité sociale. Tu ne pourra pas cumuler deux régimes sociaux.

La déclaration se fait en ligne sur le site du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Tu peux également le faire sur place ou par courrier.

2. Choisir la domiciliation de son activité

maman entrepreneuse teletravail maman freelance

La loi exige que toute entreprise française doit avoir une adresse physique qu’elle doit déclarer au Centre de Formalités des Entreprises (CFE).

La domiciliation de ta micro-entreprise peut se faire à ton domicile. En tant que maman entrepreneuse, tu souhaites travailler depuis chez toi et non louer un bureau. C’est pour cela que tu as opté pour la micro-entreprise, entre autres.

Tu dois déclarer auprès du service des impôts la surface sur laquelle tu exerce ton activité afin de t’acquitter de la CFE (la cotisation foncière des entreprises). Auparavant, il était possible d’être exonéré de cette taxe avec l’ancien statut auto-entrepreneur. Cela n’est plus possible.

3. Se former à la gestion d’entreprise

maman freelance création d'entreprise

En fonction des activités, des formations et diplômes sont obligatoires. En cas de doute, je te conseille de t’informer auprès de ta Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI).

En ce qui concerne les activités artisanales, c’est à présent une obligation de suivre un stage de préparation à l’installation (SPI). Elle a pour objectif de te fournir des connaissances solides sur la gestion d’une entreprise, les contraintes comptables et juridiques.

Le SPI est organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), qui propose en moyenne, une durée de 30 heures réparties sur 4 ou 5 jours.

4. Choisir son assurance professionnelle

assurance micro entreprise maman freelance

En tant que micro-entrepreneuse (maman entrepreneuse) tu es responsable de tes actes professionnels. Il est important de t’occuper de ton assurance professionnelle. En effet, il faut couvrir les risques liés à ton activité pour protéger tes biens et te prémunir contre les dommages d’autrui, mais aussi te protéger ainsi que tes revenus.

L’obligation de souscrire à une assurance professionnelle dépend de l’activité de ta micro-entreprise. Elle est obligatoire pour les artisans et facultative pour les prestataires de services.

5. Les obligations comptables de sa micro-entreprise

comptabilite micro entreprise mman freelance

Il faut commencer par ouvrir un compte bancaire pour votre micro-entreprise. Il doit être distinct du compte personnel. Il ne s’agit pas forcément d’un compte dit professionnel tel que le commercialisent les organismes bancaires.

La comptabilité est vraiment allégée, moins contraignante et il y a moins de frais. Pas besoin de déclarer un bilan annuel. C’est un avantage du statut.

La micro-entreprise ne collecte pas de TVA, c’est la raison pour laquelle il n’est pas concerné par les cotisations sociales qui s’y réfèrent. Par contre, elle paie tout de même à ses fournisseurs la TVA facturée et ne peut pas la récupérer. Les factures d’une micro-entreprise doivent mentionner les termes suivants : « TVA non applicable, art. 293 B du CGI ».


La création d’une micro-entreprise se fait rapidement une fois la déclaration de début d’activité faite. Tu es en mesure d’éditer des factures dès lors que tu dispose de ton immatriculation.

Condition du chiffre d’affaires :

  • 170 000 € pour les activités commerciales d’achat/vente, de restauration et de fourniture d’hébergement (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ruraux, meublés de tourisme) ;
  • 70 000 € pour les prestations de service et les professions libérales relevant des BNC ou des BIC.
Un petit partage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *