Comment définir un budget en tant que maman entrepreneuse ?

Comment définir un budget en tant que maman entrepreneuse ?

T’es tu déjà demandé où est allé ton argent ? Où l’as-tu dépensé ? Nous avons presque toutes vécu cela à un moment de notre vie, mais il arrive un moment où nous devons cesser de dépenser sans compter et commencer à établir un budget.

Certaines peuvent avoir un revenu stable et d’autres pas. Quoi qu’il en soit, tu dois apprendre à bien gérer ton budget. Les freelances et celles qui gagnent des commissions ont des problèmes de budget car elles ne savent jamais combien elles vont gagner ni quand elles seront payé.

Il y a beaucoup d’avantages à être sa propre patronne. Ton temps est flexible et tu peux prendre tes propres décisions, mais il est de ton devoir de bien gérer tes finances afin que ta vie personnelle et professionnelle soit épanouie.

Découvre ces 5 méthodes simples pour commencer à budgétiser ton argent.

1. Calculer et déterminer ses dépenses

La règle d’or de la budgétisation est de tout écrire. Écrire dans un cahier ou dans un logiciel de comptabilité. Connaître tes dépenses fixes et variables est important.

C’est là que tu peux calculer et déterminer combien tu dépenses réellement en un mois. Cela peut inclure la nourriture, le gaz, l’électricité, le loyer, etc.

Après avoir rassemblé toutes ces informations, tu peux maintenant estimer combien tu as besoin de gagner pour pouvoir continuer à vivre le mode de vie que tu souhaites.

2. Prioriser ses dépenses

Défini quelles sont les dépenses les plus importantes. Cela se résume à tous les besoins de base dont tu auras besoin : nourriture, loyer, eau, électricité, chauffage, etc. Puis dépose le reste dans un compte épargne.

Si tu es freelance, il est également important de planifier ton budget un mois à l’avance. Si ton revenu pour le mois est inférieur à ce que tu avez prévu, tu auras un plan de secours.

3. Apprendre la règle des 50/20/30

Cette règle divise ce que tu dois faire avec ton salaire mensuel. 50% sur les besoins, 20% sur les économies et 30% sur les dépenses flexibles. Ce concept est facile à comprendre et à appliquer lorsque tu commences à budgétiser.

50% sont tes coûts fixes et tes dépenses essentielles. Ce sont les besoins de base pour ta famille, comme le loyer, les courses, les factures…

20% d’épargne, c’est ce que tu vas mettre dans ton compte épargne. C’est l’argent que tu vas toucher en cas d’urgence ou lorsque tu effectues un achat important (ex: acheter une maison).

30% est pour les dépenses flexibles. Cela inclut les restaurants, l’achat de vêtements, de fournitures scolaires, loisirs, etc. Si tu as la possibilité de transférer une partie vers ton compte épargne, sans te priver, fais-le !

4. Mettre en place un système de facturation

En tant que freelance, tu ne sais peut-être pas quand tu seras payé une fois que t’as terminé un projet. Il est préférable de définir un système de facturation et une période de facturation pour tes clients.

Cela te donne une tranquillité d’esprit puisque tu sauras quand tu recevras ton paiement. Soit clair dès le début sur tes termes et conditions afin que ton client sache à quelle date te payer.

5. Ouvrir plusieurs comptes bancaires

Lorsque tu es indépendante et que tu diriges ta propre entreprise, ton budget entre ta vie personnelle et ta vie professionnelle peut devenir un peu flou. Parfois, tu seras tenté d’utiliser des fonds destinés à ton entreprise pour payer tes factures personnelles, par exemple. Cela ne devrait pas arriver. Cela rendrait particulièrement difficile le suivi de tes dépenses.

La budgétisation n’est pas facile et pour certaines, ce n’est pas une chose amusante à faire. Avoir un compte personnel et un compte professionnel est très bénéfique. Il est ainsi plus simple de suivre tes dépenses, aussi bien personnelles que professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *