L’insécurité de la micro-entreprise

L’insécurité de la micro-entreprise

L’insécurité fait partie du quotidien des freelances. En tant que maman entrepreneuse tu te poses des dizaines de questions chaque jour, surtout quand tu débutes. La liberté est là mais il faut apprendre à gérer l’instabilité quand tu gère un business en ligne.

Être sa propre boss et une maman à temps plein t’amènes à supporter une plus forte charge mentale avec toutes les responsabilités que cela implique. Il faut anticiper les périodes difficiles comme la perte d’un gros client.

Quand tu te lances sur ton compte et que tu proposes des services, tu vas devoir faire de la prospection, trouver des clients, négocier tes tarifs, les fidéliser, te faire payer. L’irrégularité des rentrées d’argent peut être pesante. En tant que maman freelance tu vas vouloir jeter l’éponge… Non il faut surmonter cette épreuve. Une maman peut tout faire ! 

1. Le client ne paie pas

Tu as bien travaillé, tu as chouchouté ton client, tu t’es surpassée, t’es fier de toi… Et là paf, au moment de régler la facture, ton client trouve mille et une excuses pour ne pas payer ou pire encore, il ne donne plus signe de vie. C’est la panique, le stress t’envahit, te fais tes comptes, tu perds confiance, tu te demandes mais qu’est-ce-que je fais là ?

STOP ! Tu es une business woman, une maman entrepreneuse, une maman freelance. Tu souhaites juste lancer ton business en ligne pour pouvoir t’occuper et passer plus de temps avec tes enfants et ta famille. Ne laisse pas un client mauvais payeur te dire qui tu es ou ce que tu peux accomplir. Yes you can !

L’expérience va te permettre de reconnaître le client mauvais payeur avant même d’envoyer ton devis et tu vas aussi apprendre à gérer les conflits pour le faire payer.

2. Les rentrées d’argent irrégulières

Il y a deux types de missions : mission à long terme et mission à court terme. La première garantit une rentrée d’argent régulière. La seconde se vit comme un épanouissement professionnel jusqu’à la fin où tu réalises que c’est fini.

C’est le moment où il faut que tu trouves d’autres clients pour développer ton chiffre d’affaires. Au début ça peut être une grosse source de stress mais tu finiras par acquérir de l’expérience et gagner en confiance. Même si cette dernière peut être un peu compliqué, ça l’était pour moi.

L’insécurité financière fait partie du quotidien d’un grand nombre de maman entrepreneuses.

3. Comment vivre avec ces situations ?

1. S’affirmer en tant qu’entrepreneur

Dans le cas où un client rechigne à payer sa facture, la maman entrepreneuse doit pouvoir s’affirmer pour parvenir au règlement. Il faut relancer le client et mener les actions nécessaires pour que ton travail soit rémunéré comme prévu dans ton contrat.

Afin de garantir le paiement de ta mission, prends les devants en définissant dès la signature du devis tes conditions : le règlement d’une partie avant le début de la mission et le reste à la livraison.

2. Sortir de sa zone de confort

Te lancer dans l’entrepreneuriat est déjà une décision qui te fait sortir de ta zone de confort. En devenant maman freelance, tu deviens responsable de tes actions, de tes résultats et de tes responsabilités.

La fin d’un contrat n’est pas un échec c’est l’occasion de travailler sur d’autres projets plus intéressants les uns que les autres. La peur bloque l’action, il faut apprendre à la maîtriser et la transformer en challenge stimulant.

3. Se fixer des objectifs

Il est important que tu te fixes des objectifs pour la stabilité de ta micro-entreprise. Prends le temps de faire le point sur tes dépenses, ton chiffre d’affaires et tes bénéfices.

Le fait de connaître ta situation financière est un excellent moyen de savoir quels objectifs tu souhaites fixer. Avoir des objectifs chiffrés permet de diminuer l’insécurité car tu sais où tu vas.

4. Anticiper les périodes à risque

Vacances, arrêt maladie, client qui part… autant de choses qui provoquent de l’instabilité en créant un stress supplémentaire liée à l’argent. Il n’est pas impossible d’anticiper ces périodes.

Il faut que tu regardes loin en créant un tableau prévisionnel des événements susceptibles d’arriver dans les prochains mois. En prévoyant les vides potentiels, tu peux organiser ton travail autrement et prévoir d’autres tâches à effectuer : trouver de nouveaux clients, créer un blog, peaufiner ton service…

Un petit partage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *