Maman freelance en micro-entreprise : est-ce que je dois m’assurer ?

Temps de lecture : 10 minutes

Tu es une maman freelance en micro-entreprise ? Tu t’es peut-être déjà posé des questions sur le fait de t’assurer et si cela est obligatoire ou surtout sécurisant et rassurant…

Dans cet article, je te propose un focus sur l’importance de la mutuelle santé qui est certainement le contrat le plus connu et le plus incontournable, mais qui mérite de s’y arrêter en détail. Place ensuite à d’autres assurances à connaître quand on est maman et micro-entrepreneuse qui travaille essentiellement depuis chez elle. Nous aborderons aussi comment faire le meilleur choix de contrat en fonction de divers critères ou options. Puis, également la question du prix ou plutôt, comment obtenir le meilleur prix tout en conservant une protection adaptée

Maman freelance en micro-entreprise : l’indispensable mutuelle santé

La mutuelle santé ou complémentaire santé est sûrement le contrat d’assurance de personnes le plus connu. En tant que maman freelance en micro-entreprise, tu vas devoir penser à tes besoins et à ceux de ton foyer pour choisir tel ou tel contrat. 

Pour rappel, la complémentaire santé vient renforcer la protection santé de la Sécurité Sociale des Indépendants à laquelle tu es rattachée dès la création de ta micro-entreprise. Mais pourquoi devoir renforcer cette protection sociale ? La question est légitime. En réalité, la protection santé de la SSI reste insuffisante pour t’assurer une prise en charge totale de tes dépenses de santé, courantes ou imprévues. 

Par dépenses courantes, tu peux imaginer les consultations chez le médecin généraliste, chez le gynéco et autres spécialistes, les frais dentaires ou optiques, la pharmacie, les actes de médecines douces, les vaccins. Tout dépend en fait de tes besoins et de tes habitudes. Pour le côté famille ou en lien avec la maternité, il faut aussi penser au pédiatre, au gynéco, à la grossesse, à l’accouchement, etc. Puis, en imprévus, l’hospitalisation est la couverture primordiale à avoir avec une complémentaire santé. Ne crois pas que l’hôpital est gratuit en France. Sans complémentaire santé, divers frais restent à la charge des patients, car la Sécurité sociale ne rembourse pas le séjour hospitalier en intégralité.

Ce n’est pas un hasard si, depuis 2016 (loi ANI), les employeurs sont dans l’obligation d’offrir une mutuelle collective à leurs salariés. Ils doivent proposer un panier de soins minimal (incluant des garanties hospitalisation et d’autres frais garantis) et aussi prendre en charge au moins 50% des cotisations de leurs salariés. Comprends donc qu’en tant que travailleuse indépendante, le sujet de la mutuelle santé est presque indispensable vu les efforts en entreprise !

Identifier ses besoins pour faire le bon choix

Certaines d’entre vous n’ont pas besoin de lunettes, d’autres consultent souvent des praticiens en médecines douces, d’autres savent qu’elles vont avoir besoin d’ici 1 an ou 2 d’une prothèse dentaire, d’autres encore pensent à l’arrivée d’un nouvel enfant, etc. Quel que soit ton cas, penser à de telles dépenses à venir te permet de te faire une idée des garanties à privilégier pour ta mutuelle santé en micro-entreprise. Reste à voir si cette couverture correspond aussi à ton budget. Et justement, trouver le juste équilibre entre protection personnalisée et budget, c’est l’objectif de toute recherche d’une couverture santé adaptée !

Autres critères de sélection d’une mutuelle pour une maman freelance

D’autres critères propres au fait d’être maman freelance peuvent être bons à connaître lorsque tu recherches une formule adaptée de mutuelle santé :

  • La prime de maternité accordée par de plus en plus de mutuelles est proposée sous forme de forfait à dépenser sans justificatif. Selon les contrats, cette prime cumulable à l’allocation de la CAF peut varier de 100 € à plus de 1 000 €. De quoi pimenter les finances de notre mampreneuse qui va pouvoir accueillir bébé avec plus de confort grâce à sa mutuelle !
  • Les avantages « nouveau-né » ou « 3e enfant ». Certaines mutuelles offrent l’adhésion gratuite durant 1 an pour un nouveau-né ou l’adhésion gratuite à partir du 3e enfant.
  • La prise en charge des dépassements d’honoraires. Le gynéco, l’accouchement, la clinique, les consultations auprès de spécialistes pour toi ou ton enfant, les échographies ou radiologies, etc. peuvent parfois inclure des dépassements d’honoraires. Les contrats des mutuelles aux garanties dites à 100% ne prennent pas en charge les dépassements d’honoraires. 100% dans le jargon de la mutuelle, c’est la totalité du tarif de convention de la Sécurité sociale (lequel est parfois très bas par rapport aux prix réels des soins ou des équipements). Il faut donc viser des garanties plus élevées, 200 %,250% voire plus encore. Pour identifier le pourcentage à sélectionner, relève le prix de tels actes ou consultations afin d’évaluer le niveau des dépassements d’honoraires que pratiquent les professionnels de santé que tu consultes.

Maman freelance : des options pour assurer sa santé et celle de sa famille

En tant que maman freelance, selon ta situation, tu peux avoir plusieurs options pour assurer ta santé et celle de ta famille :

  • Souscrire une complémentaire santé à titre individuel
    En tant que micro-entreprise, tu peux accéder à différentes offres de mutuelles santé. Il peut s’agir d’un contrat pour toi solo, d’un contrat Famille ou encore d’un contrat dit mutuelle TNS (Travailleur Non Salarié). Pour faire le bon choix, il te faut à nouveau évaluer le niveau des garanties de telles formules et leurs prix à garanties équivalentes. Les conseillers sont généralement d’une aide précieuse pour orienter les futurs assurés et les aider à identifier au mieux leurs besoins de couverture, leur profil et leur situation.
  • Te rattacher à la mutuelle de ton (ta) conjoint(e)
    Si ton ou ta conjoint(e) dispose d’une mutuelle d’entreprise ou d’une mutuelle individuelle, tu as le droit de demander à être bénéficiaire de sa couverture. Tu seras alors dit « ayant-droit » et ton ou tes enfant(s) s’ajoutent aussi à ce contrat. Cette option est à comparer avec une complémentaire santé souscrite en ton nom. Vois si le surcoût de ce rattachement au contrat de ton (ta) conjoint(e) reste intéressant financièrement parlant, et surtout si ses garanties correspondent aux besoins de votre famille.
  • Demander la CSS : Complémentaire Santé Solidaire
    Si tu as de très faibles revenus, tu peux peut-être obtenir la couverture de la CSS qui est le nouveau nom de la CMU. Cette protection santé universelle est accordée sous réserver de répondre à différents critères dont celui de revenus à ne pas dépasser et nécessite d’en faire la demande. Ton ou tes enfants pourront bénéficier de cette couverture si tu rentres dans ce cadre. La CSS est, en effet, accessible aux micro-entrepreneurs.

La prévoyance : la protection en cas d’accident ou de maladie

La prévoyance est une assurance de personne qui va te couvrir en cas d’accident ou de maladie t’empêchant de poursuivre ton activité professionnelle. Elle te couvre de tels imprévus qui peuvent mettre en péril ta situation financière ainsi que celle de ton foyer. Bien que ce sujet soit peu enthousiaste, il est important de l’aborder, car encore de nombreux micro-entrepreneurs ne connaissent pas ou trop peu cette protection. 

Tu dois connaître le terme Indemnités Journalières, plus couramment nommé et qui fait référence à la prévoyance. Lors d’un arrêt maladie, on perçoit ces IJ afin de maintenir son revenu. Les mamans entrepreneuses qui choisissent la micro-entreprise peuvent bénéficier d’une couverture prévoyance de la part de la SSI. Généralement, il faut avoir cotisé depuis 1 an révolu pour être couverte par ce régime. Cependant, le montant de ces IJ pour ces mampreneuses reste peu élevé et souvent trop peu élevé afin de pouvoir payer ses charges du quotidien.

En souscrivant un contrat de prévoyance à titre individuel, c’est toi qui fixe le montant des IJ que tu souhaites te garantir en cas d’incapacité à travailler. Il doit correspondre au maximum à tes revenus moyens. Tu peux aussi choisir un montant moins élevé qui te permet de payer moins cher tes primes d’assurance tout en t’assurant des fins de mois moins difficiles en cas d’arrêt de ton activité suite à un accident ou une maladie ou pour cause d’invalidité. Parce que oui, les garanties de la prévoyance concernent l’incapacité temporaire ou totale d’exercer, l’invalidité partielle ou totale ainsi que le décès. (J’avais prévenu, le sujet n’est pas le plus enthousiaste…). Puis en matière d’assurance prévoyance individuelle, plutôt que d’IJ, on va parler de rente mensuelle et de services d’assistance (aides à domicile) garantis. Enfin, concernant le risque de décès, un capital est garanti et il sera remis à tes proches (bénéficiaires) si tu venais à disparaître prématurément.

Du côté des entreprises et des salariés, la prévoyance est une couverture souvent aussi souscrite par l’employeur. Ce constat témoigne à nouveau de son importance.

Maman entrepreneuse : assurer d’autres risques

Quand on exerce une activité en indépendant, même en micro-entreprise, d’autres assurances peuvent protéger votre activité. Ces assurances dépendent vraiment de votre profession et de votre profil. On ne peut pas les présenter en généralisant comme effectué pour la mutuelle santé et la prévoyance. Toutefois, voici quelques informations sur ces contrats aussi à connaître quand on est maman freelance en micro-entreprise.

La Responsabilité Civile Professionnelle ou RC Pro

Tu as sûrement déjà entendu parler de la RC Pro. Ce contrat d’assurance est parfois obligatoire, parfois simplement conseillé. Normalement, les personnes qui exercent des activités réglementées savent bien qu’elles doivent adhérer à une telle couverture obligatoire. En cas de doute, tu devrais trouver une réponse auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE).

L’utilité de la RC Pro est de te protéger en cas de dommages matériels ou de préjudices causés à autrui pendant l’exercice de tes missions. La garantie peut couvrir ta responsabilité, celle des tes machines ou outils de travail et également celle de sous-traitants selon les activités et les couvertures sélectionnées. Grâce à ce contrat, tu disposes d’une protection juridique professionnelle (à ne pas confondre avec la protection juridique civile) en cas de poursuites et de garanties financières permettant de dédommager les victimes. 

L’assurance habitation si tu exerces depuis chez toi

Si tu exerces ton activité de maman freelance en micro-entreprise, il est conseillé de l’indiquer à ton assureur Habitation. Tu peux aussi éventuellement ajuster tes garanties pour mieux couvrir ton ordinateur, ton téléphone ou un appareil-photo, par exemple.

L’assurance des objets nomades : téléphone, ordinateur portable, appareil-photo, …

Il existe aussi des assurances spécifiques aux objets nomades. Si tu te déplaces et les emportes régulièrement avec toi, cette protection peut t’intéresser en cas de perte, de vol ou encore de casse. Ce contrat qui regroupe plusieurs objets nomades peut-être intéressant si ses garanties sont en accord avec tes attentes. Tu peux alors économiser par rapport à plusieurs contrats que tu aurais souscrit pour chaque appareil (ex : assurance téléphone souscrite auprès de ton opérateur, assurance ordinateur portable souscrite auprès d’un revendeur,…). Regrouper les contrats peut souvent faire économiser quelques euros.

Des réformes de santé pour une meilleure protection

Des réformes de santé récentes peuvent te permettre de bénéficier de garanties intéressantes, sans payer plus cher.

  • Le 100% Santé est une garantie incluse dans la plupart des contrats de mutuelle santé, même les moins chers. Elle te fait bénéficier de soins dentaires, de paires de lunettes pour adultes et enfants ainsi que d’aides auditives entièrement remboursées par la Sécurité sociale et la mutuelle. Ces prises en charge intégrales sont spécifiques à certaines références, mais gages de bons rapports qualité-prix.
  • La résiliation infra-annuelle de la mutuelle santé a aussi marquée l’actualité fin 2020. Désormais, après un engagement de plus d’un an, tu peux librement résilier ton contrat et en changer pour une offre au meilleur rapport garanties-prix. Faire le point sur ta couverture et comparer chaque année (ou tous les 2 ans) les offres concurrentes deviennent de bonnes habitudes de gestion de ton assurance santé, et potentiellement sources d’économies.

Des solutions pour payer moins cher ses assurances en micro-entreprise ?

Terminons cet article sur les assurances des mamans entrepreneuses avec un point sur le prix et des solutions pour payer moins cher ses assurances. 

  • Comparer plusieurs formules concurrentes est une étape incontournable avant de t’engager dans un contrat. Les tarifs peuvent changer d’assureur en assureur et à garanties pourtant équivalentes. Pour t’aider à réaliser de tels comparatifs, tu peux faire appel à un courtier en assurance ou visiter un site comparateur. 
  • En regroupant plusieurs contrats auprès d’un même assureur tu peux parfois obtenir une remise commerciale, souvent autour de – 10% sur tes cotisations.
  • Faire des points réguliers, disons tous les 2 ans sur l’ensemble de tes contrats d’assurance. Je me doute que cela nécessite du temps, mais avec l’aide d’un courtier chez qui tu aurais regroupé plusieurs contrats, il peut effectuer les recherches à ta place et tu n’auras plus qu’à bien lire le détail de chaque nouveau contrat avant de t’engager si tout te paraît correct.
Maman freelance en micro-entreprise : est-ce que je dois m’assurer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut